Se connecter
Le Trampoline

Le Trampoline


Toute l'association

LE TRAMPOLINE
 

Le Trampoline est une discipline exclusivement acrobatique. Il peut se réaliser en individuel ou en synchronisé. Les athlètes doivent enchaîner dix éléments sans répéter deux fois la même acrobatie, ni effectuer une chandelle intermédiaire entre deux éléments. 

A chaque élément, l'enjeu est de multiplier et diversifier les rotations du corps dans l'espace (vrilles et saltos).
Les experts évoluent à une hauteur supérieure à 7 mètres du sol.
Lors d’une compétition, chaque trampoliniste a deux passages de qualification : un mouvement libre à exigences (L 1) puis un mouvement libre L2.
Au niveau international, les meilleurs masculins réalisent environ 23 rotations de type " salto " combinées à environ 16 rotations de type " vrille ".

Au cours de l’histoire, l’homme a toujours cherché des moyens de s’envoler, allant jusqu’à utiliser des peaux de morse pour essayer de décoller. Il a créé pour cela, au 20e siècle, le Trampoline, une nouvelle discipline sportive, mais aussi un moyen pour l’homme de vaincre son plus vieux rêve : défier les lois de la gravité.

Selon les dires, le Trampoline tirerait ses origines du cirque. Ce serait une invention d’un groupe de trapézistes italiens, les « Due Trampoline ».

Ces artistes auraient utilisé le rebond de leur filet de protection pour effectuer des acrobaties. Toutefois, le trampoline moderne est une création de l’Américain Georges Nissen, professeur d'éducation physique et spécialiste du plongeon. Il met au point cette invention dans les années 30 et la commercialise. L’industrie du trampoline va ensuite se développer durant la seconde Guerre Mondiale car cet engin était très utilisé pour l’entraînement physique des pilotes de l’US Navy.
Pour observer un début de développement du Trampoline en tant que discipline sportive, il faut attendre la fin de la 2e Guerre Mondiale.
Les Américains commencent en effet à organiser, dès 1946, des compétitions par le biais des Championnats Universitaires. A cette époque, le règlement était loin d’être celui que nous connaissons aujourd’hui. Les trampolinistes avaient trois minutes pour réaliser le plus de difficultés possibles. En général, ils répétaient à l’infini les trois ou quatre acrobaties qu’ils connaissaient. Le vainqueur était généralement l’athlète qui ne tombait pas à côté du trampoline.

Simultanément, en Europe, il n’existe toujours que les trampolines de plage à toile pleine. L’invention de Georges Nissen ne traverse en effet l’Atlantique qu’à la fin des années 50. Le premier trampoline de sa société Nissen est livré à l'INSEP en 1959. C’est grâce à l’impulsion, entre autre, du Suisse Kurt Baechler, que la discipline se développe ensuite en Europe. En 1964, la première Fédération Nationale de Trampoline voit le jour en Ecosse. Elle précède la création de la Fédération Internationale de Trampoline (FIT), effective la même année.

Cette dernière comprend alors 7 fédérations membres (contre 42 aujourd’hui). Le premier Championnat du Monde de l’histoire du Trampoline est organisé à Londres quelques mois plus tard. Il est remporté par les Américains Judy Wills et Dan Millman.
La discipline était alors plus orienté vers la difficulté que l’exécution et les trampolinistes tentaient des difficultés extrêmes. Toutefois, la discipline n’était pas encore réellement codifiée car le premier règlement technique n’apparait qu’en 1983.

Les débuts de la discipline sont fortement marqués par la domination américaine, avant de laisser place au développement massif des nations européennes telles l’Union Soviétique, la France et l’Allemagne. Les premiers Championnats d’Europe sont organisés à Paris en 1969. Suite à cet événement, la fréquence des Championnats du Monde, jusqu’alors annuels, est modifiée. Ils ont désormais lieu tous les deux ans, en alternance avec le Championnat européen. Aujourd’hui, les Championnats du Monde ont lieu les années impaires et les Championnats d’Europe, les années paires.
En 1981, le Trampoline apparaît aux Jeux Mondiaux. Le Circuit Coupe du Monde est quant à lui beaucoup plus récent. Il n’existe que depuis 1993.
En 2000, à Sydney, le Trampoline individuel est inscrit pour la première fois aux J.O. Les Russes Irina Karavaeva et Alexander Moskalenko, déjà tous deux multiples Champions du Monde, entrent un peu plus dans l’histoire de leur discipline en devenant les premiers champions Olympiques de Trampoline.

Le Trampoline en France

La discipline se développe en France à partir de 1961, suite à un stage international de formation à Mâcolin, en Suisse. Deux Français se sont déplacés pour l’occasion : Bernard Ammon, moniteur à la Société Suisse de Gymnastique de Paris, et Pierre Blois, professeur d'agrès à l'INSEP.
Malgré le souhait de développer la discipline, les finances sont insuffisantes pour acquérir un trampoline. Bernard Ammon va alors interférer auprès de Georges Nissen pour que celui-ci lui en fournisse un gratuitement. Ce dernier accepte mais à condition qu’une Fédération de Trampoline soit créée en France. La FFST (Fédération Française de Sauts au Trampoline) naît en 1965. L’un des personnages central de l’histoire du Trampoline Français est Michel Rouquette. Professeur de sport à la ville de Paris à l’époque, il va beaucoup donner au Trampoline. Il devient entraîneur national de 1968 à 1989 et offre 5 titres mondiaux et un titre européen à la France, durant cette période.
En 1985, la FFST intègre deux nouvelles disciplines : le Tumbling et l'Acrosport (aujourd’hui Gymnastique Acrobatique). Elle est alors rebaptisée FFTSA (Fédération Française de Trampoline et de Sports Acrobatiques). Au 1er janvier 1999, la FFTSA est intégrée à la Fédération Française de Gymnastique.


 

Le trampoline moderne est proche du modèle inventé par George Nissen dans les années 30. Ce sont surtout ses dimensions qui ont évolué.

Le trampoline actuel s’élève à 1m15 du sol. Il possède un cadre métallique de 5m x 3m soutenu par des pieds.
Sur ce cadre, 120 ressorts tendent une toile tressée de bandes de nylon qui mesure quatre mètres de long sur deux mètres de large.
Des « pads », tapis semi-rigides, recouvrent les ressorts. A chaque extrémité, des matelas de protection, posés sur des « banquettes » à hauteur du cadre, complètent le dispositif de sécurité.

Ces points de règlement sont valables pour les championnats internationaux ainsi que pour les compétitions en France en catégorie National Senior. Des variantes existent pour les catégories plus jeunes et les autres filières de compétition.

1) Lors d’une compétition de Trampoline, en individuel comme en synchronisé, les gymnastes ont deux passages de qualification : un programme libre L1 (ou libre à exigences) et un programme libre L2. Les 8 meilleurs à l’issue des qualifications sont sélectionnés en finale. Les scores sont remis à zéro. Pour la finale, les gymnastes ont un nouveau programme libre à réaliser.

2) Tout programme, qu’il soit libre ou imposé, comporte dix éléments.

3) Lors du libre à exigence, c’est l’exécution qui est évaluée. Le gymnaste doit réaliser dix sauts comportant au moins 270° de rotation transversale. Seuls deux de ces sauts sont comptabilisés en difficulté. Ces derniers ne peuvent être répétés dans le libre 2. Le gymnaste doit respecter l’ordre inscrit sur la carte de compétition. En cas de non-respect, il y a 0.2 de pénalité à l’exécution.

4) Lors du libre 2, le gymnaste doit réaliser 10 éléments différents. S’il répète un élément du programme ou un élément déjà réalisé dans le libre 1, la difficulté de cet élément n’est pas prise en compte. Il peut en revanche exécuter une même acrobatie dans des positions de corps différentes (ex : salto groupé, carpé, tendu).

5) Le libre de finale n’a pas d’exigence spécifique, mis à part la réalisation de 10 sauts différents.

6) Il ne doit pas y avoir de chandelles intermédiaires entre les différentes acrobaties de l’enchaînement, sous peine d’interruption du mouvement. Il peut en revanche y avoir des sauts sans salto (exemple : saut écart, groupé, carpé,…) mais ceux-ci ne sont pas cotés en difficulté.

7) Les positions de réception dans la toile sont les suivantes : assis, dos, ventre, debout sur les deux pieds. En cas de contact autre, il y a interruption du programme.

8) Si le gymnaste chute, touche une partie du trampoline autre que la toile ou sort du trampoline, il y a interruption de l’exercice.

9) Il y a 8 juges pour l’épreuve individuelle : 5 à l’exécution, 2 à la difficulté et un juge arbitre. En ce qui concerne l’épreuve synchronisée, il y a 11 juges : 1 juge arbitre, 1 juge arbitre assistant, 4 juges à l’exécution, 2 juges à la difficulté et 3 juges à la synchronisation.

10) Lors de l’épreuve synchronisée, les gymnastes doivent réaliser le même élément au même moment et dans la même direction. Ils n’ont pas l’obligation de vriller du même côté.

Séance Fitness

Nous allons reprendre les séances Fitness, si cela vous interésse, prenez contact avec nous 

esperance.chalons@free.fr

Calendrier

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

02
févr.
2019-02-02T00:00:00+0100
2019-02-03T00:00:00+0100

Sélective Régionale Trampoline

16
mars
2019-03-16T00:00:00+0100
2019-03-17T00:00:00+0100

Championnat Régional Tumbling

17
mai
2019-05-17T00:00:00+0200
2019-05-19T00:00:00+0200

Trophée Fédéral Trampoline...

31
mai
2019-05-31T00:00:00+0200
2019-06-01T00:00:00+0200

Championnat de France Trampoline...

L'Espérance de Chalons en Champagne, Complexe du Mont Bernard, Route de Suippes, 51000 CHALONS EN CHAMPAGNE

23
juin
2019-06-23T00:00:00+0200
2019-06-23T00:00:00+0200

Challenge Interdépartemental...

L'Espérance de Chalons en Champagne, Complexe du Mont Bernard, Route de Suippes, 51000 CHALONS EN CHAMPAGNE

Informations diverses